À propos de moi

Mes recherches se situent dans le champ de la didactique expérimentale et ont pour vocation de mettre en évidence l’impact des travaux en acquisition et en linguistique sur la didactique des langues. Ils ont pour l’objectif d’analyser différents types de connaissances circulant dans des contextes d’enseignement/apprentissage des langues (savoirs savants, savoirs transposés, savoirs de l’expertise professionnelle des enseignants et les savoirs ordinaires des apprenants), afin de proposer de nouveaux modèles didactiques (descriptions grammaticales, activités etc.) adaptés aux cultures grammaticales des utilisateurs issus de ces contextes. Ces modèles sont à leur tour testés du point de vue de leur opérationnalité par une méthodologie acquisitionnelle. Afin d’explorer les processus cognitifs que les apprenants mettent en œuvre lors de l’appropriation d’une nouvelle de la langue, je me situe dans l’approche socio-culturelle issue de l’interactionnisme dans laquelle s’articulent trois paradigmes : cognitif et linguistique et social.
Ces perspectives de recherche montrent que la didactique des langues ne peut pas être envisagée ni comme purement applicationniste ni comme purement empirique. Elle articule les savoirs savants avec ceux existant du côté des locuteurs ordinaires (apprenants). Cette complexité en fait une science véritablement humaine.

Intérêts de recherche- mots clés:

• Didactique du français langue étrangère
– didactique expérimentale : impact des recherches issues de disciplines connexes (linguistique, sociolinguistique, acquisition, sciences cognitives) sur l’amélioration de l’opérationnalité des démarches didactiques
– didactique de la grammaire : contextualisation du discours grammatical, cultures métalinguistiques des apprenants, savoirs d’expertise professionnelle des enseignants non natifs, activités grammaticales réflexives dans l’apprentissage, optimisation des supports pédagogiques
• Acquisition des langues étrangères : interface didactique/acquisition, influences inter-linguistiques, ergonomie cognitive des tâches, impact de l’input sur les mécanismes de traitement au tout début de l’apprentissage d’une nouvelle LE

Points linguistiques traités dans les recherches:
Etude comparative du temps et de l’aspect en français et en polonais, acquisition du passé composé et de l’imparfait par les polonophones, acquisition de la flexion nominale du polonais par les francophones

Types de corpus analysés:

Discours de spécialité (grammaires de référence), discours pédagogiques (manuels, grammaires pédagogiques, discours des enseignants), données d’apprentissage : productions des apprenants en LC spontanées (tâches libres, semi-libres et contrôlées (tâches ciblées)